Pourquoi investir à Koh Samui – fiscalite – investissement – retraite

788483246

 

Vous souhaitez investir dans l’immobilier en THAILANDE, découvrez la fiscalité ainsi que la procédure pour passer sa retraite

Vous pouvez être pleinement propriétaire d’un appartement en Thaïlande (condominium)

Depuis 1992, et le « condominium act », les étrangers peuvent obtenir la pleine propriété pour un appartement (« condominium »). Ils peuvent acquérir un titre de propriété (« chanote ») en leur nom propre, ou au nom d’une entreprise de droit étranger à la Thaïlande, sous certaines conditions :
•    Seulement dans les immeubles ayant obtenu une « condominium license » (c’est le cas de la plupart des immeubles de plus de 20 logements construits au cours des 20 dernières années).
•    Pas plus de 49% de la surface totale de l’immeuble ne peut-être possédée par des étrangers («foreign quota»). Les 51% restant ne peuvent être possédés que par des personnes physiques ou juridiques de nationalités Thaïlandaises («thai quota»).
•    L’appartement doit être acheté avec des devises étrangères, et les fonds provenir d’un compte au nom de l’acheteur (qu’il s’agisse d’un particulier ou d’une entreprise).
La pleine propriété pour les étrangers en Thaïlande est généralement dénommée « foreign freehold ».

Vous pouvez être propriétaire des murs / de la structure d’une maison en Thaïlande

Si vous faites construire une maison en Thaïlande, vous pouvez obtenir un permis de construire en votre nom, ce qui vous confèrera automatiquement la propriété des murs de la maison. Si vous achetez une maison déjà construite, il est possible de transférer la propriété des murs à votre nom.

La société à responsabilité limité dit ( Limited company )

Possibilité la plus courante en Thaïlande est de créer une limited company et d’acheter et d’enregistrer votre bien par le biais de cette société thaï. Vous pourrez a titre personnel posséder au maximum 49% des parts sociales, le restant doit impérativement être aux noms des ressortissants Thaïlandais. Vous serez alors nommé « sole executive director » ( directeur exécutif unique ) dans les statuts de cette société.

Ceci vous permettra d’avoir efficacement le contrôle a 100% de votre société donc de l’actif ( du bien ) et de ses capitaux.Les actionnaires Thaïs n’ont absolument plus aucun pouvoir décisionnaire ( executive power ) au sein de la société et n’auront en aucun cas à être consultés pour toute décision prise par le directeur exécutif qu’elle que soit la décision et a aucun moment.Les actionnaires peuvent aussi être remplacés n’importe quand selon les souhaits du directeur une société thaï doit avoir 3 actionnaires au minimum ex: ( 1 étranger/2 Thaïlandais). Ce montage est le plus habituel et le plus sur et permet un contrôle efficace.

Vous ne pouvez pas être propriétaire d’un terrain en nom propre

La loi Thaïlandaise n’autorise pas à ce jour les étrangers à posséder la terre (il y a des exceptions que nous ne développerons pas ici car elles ne concernent que peu de cas). Cependant, il existe plusieurs options qui permettent aux étrangers d’obtenir un droit d’occupation sécurisé du terrain sur lequel est bâtie leur maison.

Par l’intermédiaire d’un bail très longue durée – 30 ans, avec options de renouvèlement (Leasehold) La loi thaïlandaise autorise un étranger d’enregistrer un bail de très longue durée à son nom (jusqu’à 30 ans) sur un terrain.

C’est un droit officiel et protégé: il est enregistré au Land Department (équivalent du cadastre) et ne peut être annulé sans la signature des deux parties. La loi thaïlandaise autorise également le renouvèlement de tels baux (sans préciser le nombre de renouvèlements autorisés).  La plupart des promoteurs vendant des maisons et proposant des baux très longue durée pour le terrain offrent généralement 2 renouvèlements inclus dans le prix initial (par l’intermédiaire d’un contrat privé séparé).
Les contrats de location très longue durée peuvent contenir un certain nombre de clauses  :
•    impossibilité pour le bailleur de vendre ou d’hypothéquer le terrain durant la durée du bail
•    clause de succession (transmission du contrat et de ses obligations aux héritiers)
•    possibilité d’annuler le bail et d’en enregistrer un nouveau en cas de revente de la maison

Dans la pratique, ces démarches pour l’acquisition d’une villa ou d’un appartement s’effectuent simplement et facilement, car nous vous assistons dans toutes vos démarches

Processus d’achat

Grâce à la qualité de ses projets immobiliers et ses prix attractifs, la Thaïlande continue d’attirer les investisseurs étrangers. Mais pour acquérir un bien dans les meilleures conditions au pays du sourire, il est important de bien connaître les règles et surtout d’être bien assisté afin d’éviter les pièges.

Assistance juridique
Il n’y a pas de Notaire en Thaïlande, il est donc vivement recommandé de s’entourer de personnes compétentes, nous sommes à votre disposition.

Ouvrir un compte bancaire en Thaïlande
Pour acquérir un appartement en nom propre, il est préférable d’être titulaire d’un compte personnel dans une banque en Thaïlande afin de faciliter les paiements avec une meilleure transparence et surtout obtenir les certificats bancaires qui seront ensuite nécessaires afin de procéder au transfert de propriété.

Sélection de l’appartement
Une fois les questions juridiques clarifiées, vient ensuite le travail de l’agent immobilier. Après une première entrevue afin de définir les critères de recherches ou obtenir des informations sur un type de bien ou un quartier souhaité, l’agent immobilier prépare une sélection d’appartements et organise une première visite.

Négociation et compromis de vente
Quand le bien est sélectionné, l’acheteur soumet une offre de prix au propriétaire par l’intermédiaire de l’agent immobilier. Le montant des négociations varie en fonction du bien (neuf ou ancien) et oscille autour de 3%. Après validation du prix de vente, l’agent immobilier en collaboration avec le conseiller juridique procèdent aux vérifications  suivantes :
•    L’identité du propriétaire telle qu’inscrite sur le titre de propriété auprès du cadastre
•    Les éventuelles charges grevées sur le titre de propriété – Le quota d’unités pouvant être détenues par un étranger dans l’immeuble – Les taxes à payer au cours de la transaction
•    Si le propriétaire est à jour avec les charges de copropriété

Si la viabilité du bien immobilier est confirmée, il est alors nécessaire de rédiger un compromis de vente dans lequel seront notamment décrites les modalités de paiement, le partage des frais de transfert et autres conditions convenues entre le vendeur et l’acheteur. Dans le cadre du compromis, il est en pratique demandé à l’acheteur de verser un dépôt de garantie de 3% à 5% en fonction du prix de vente au jour de la signature afin de réserver le bien. L’agent immobilier est ensuite disposé à effectuer un suivi des paiements entre les 2 parties et représenter l’acheteur au cadastre au jour du transfert de propriété.

Transfert des fonds
Lors d’une première acquisition et si l’acheteur ne possède pas un permis de résident permanent en Thaïlande, il faut impérativement que les fonds viennent de l’étranger. Une fois que les fonds sont crédités sur son compte en Thaïlande, il est nécessaire de demander auprès de sa banque un document dénommé « Foreign Exchange Transaction Form » (autrefois appelé « Tor Tor 3?), document qui permet d’enregistrer le bien en nom propre au cadastre thaïlandais et qui servira également lors de la revente du bien afin de justifier le rapatriement des fonds vers l’étranger. Il est à noter que chaque transfert réalisé pour une telle acquisition doit être d’un montant supérieur à 50.000 USD afin d’obtenir le Foreign Exchange Transaction Form.

Transfert du titre de propriété
La transaction, ainsi que le dernier versement, ont lieu au cadastre thaïlandais, pour lequel il est conseillé de préparer un chèque de banque. Il faut compter généralement une demie journée, l’acheteur pouvant mandater l’agent immobilier ou son conseiller juridique afin le représenter lors de cette ultime démarche.

La fiscalité

Quels  sont les principes de base de l’impôt sur le revenu en Thaïlande ?

L’imposition sur le revenu des personnes physiques se fait par tranches. Depuis 2013, elle varie de 0 à 35% selon le revenu annuel imposable, c’est-à-dire l’ensemble des revenus auxquels de possibles déductions ont lieu. Le revenu regroupe les salaires et rémunérations, les revenus de la propriété et les revenus financiers. Concernant les déductions, celles-ci varient selon la situation de la personne assujettie. Cette différence dépend notamment de la situation conjugale et familiale, de la détention de certains placements financiers tels que des assurances vie où des fonds de retraite agréés par l’administration fiscale thaïlandaise. A noter que chaque individu dispose systématiquement de 90000 bahts de déduction fiscale. Il n’y a, à la différence de la France, aucune imposition supplémentaire.

 Comment l’impôt sur le revenu local s’applique-t-il aux expatriés vivant en Thaïlande ?

C’est le lieu de résidence et la règle de source qui détermine l’administration envers laquelle un expatrié est redevable. Si la personne passe plus de 180 jours sur le territoire thaïlandais, c’est donc à l’administration fiscale thaïlandaise que celui-ci devra payer ses impôts. Si le pays d’origine prélève la taxe à la source, l’expatrié pourra alors opposer le traité de non double imposition en vigueur. Celui-ci offrira alors un crédit d’impôt équivalent à la personne payant ses impôts en Thaïlande. A noter que ce type de traité avec la Thaïlande concerne la majeure partie des pays développés, dont la France et les autres pays francophones.

Beaucoup d’expatriés perçoivent deux versements de salaire : le premier dans le pays ou l’expatrié vit, le second en Thaïlande ? Doit-on là aussi tout déclarer ?

Si un expatrié vivant plus de 180 jours sur le territoire thaïlandais perçoit un revenu découlant d’un travail effectué au sein d’une entité thaïlandaise, c’est dans ce même pays que celui-ci devra payer ses impôts. A l’opposé, si celui vivant 180 jours en Thaïlande voyage le reste du temps dans un autre pays afin d’y développer une seconde activité dont la source de rémunération est donc étrangère à la Thaïlande, le revenu n’est imposable que si ce revenu offshore est rapatrié en Thaïlande au cours d’une même année calendaire.

Les visas en Thaïlande

Depuis le 25 novembre 2008, le Bureau de l’Immigration a mis en place de nombreuses modifications concernant les demandes de visa et les règles de renouvellement, permettant une plus grande flexibilité. Ces modifications restent cependant extrêmement confuses pour les citoyens étrangers en ce qui concernent leurs droits et obligations dans le cadre d’une résidence légitime en Thaïlande. Nous avons donc résumé les conditions pour les 8 catégories de visa les plus couramment utilisées par les étrangers lors de leur séjour en Thaïlande.

Transit visa – Visa de transit : Le visa de transit est automatiquement acquis pour une période de 30 jours (exception de 90 jours pour les citoyens du Brésil, d’Argentine, du Pérou, du Chile et de la Corée du Sud) au étrangers de pays ayant signé un traité bilatéral d’exemption de visa avec la Thaïlande (actuellement 39 pays) lors de votre arrivée dans le Royaume. Le récent amendement a annulé la règle d’une durée de séjour de 90 jours pour une période de 6 mois, tandis que l’arrivée dans le Royaume par les frontières des pays voisins sera de seulement 15 jours par visite.

Working visa – Visa de travail : Un visa peut être octroyé pour raison de travail pour une période d’un an renouvelable sur la base que le candidat étranger
1. possède un visa B non immigrant et un permis de travail ;
2.  est employé par une compagnie avec un capital enregistré et entièrement payé d’au moins d’2 millions de bahts ;
3.  est employé par une compagnie qui a soumis ses rapports financiers à la fin de son année fiscale. Ces rapports doivent être dûment certifiés par un auditeur et montrer une situation financière saine ;
4.  est employé par une compagnie qui a un quota minimum de 4 employés thaïs par employé étranger (exception d’un employé thaï par employé étranger par bureaux de représentation, bureaux régionaux et branches commerciales). Le candidat doit aussi recevoir un salaire consistent qui peut varier selon sa nationalité (de 25 000 bahts par mois pour un Birman ou Vietnamien jusqu’à 50 000 bahts par mois pour un Japonais ou Australien).

Dependant visa – Visa de dépendant : Un visa de dépendant est octroyé aux membres de la famille d’un étranger qui a eu la permission de rester en Thaïlande sous une autre catégorie de visa. La permission est donnée pour une période d’un an à condition que le dépendant :
1. possède un visa O non immigrant ;
2. aille la preuve de sa relation familiale ;
3.  soit l’épouse/époux ou l’enfant de moins de 20 ans vivant avec sa famille ou un parent d’au moins 50 ans.

Education visa – Visa d’étude : Un élève d’une institution scolaire peut obtenir un visa d’un an si :
1. il/elle détient un visa temporaire (Non-ED visa);
2.  il/elle étudie dans une institution scolaire qui possède une licence délivrée par une autorité pertinente (Ministère de l’Education);
3.  il/elle a une confirmation de soutien et une requête délivrées par l’institution scolaire en question.

Guardian visa – Visa de tuteur : Un visa de tuteur est octroyé aux membres de la famille d’un étranger qui a eu la permission de rester en Thaïlande pour étudier dans une institution scolaire. Une telle permission est octroyée pour une période d’un an si :
1. il/elle possède un visa O non immigrant ;
2. il/elle a la preuve de sa relation familiale ;
3.  il/elle a une somme suffisante déposée sur un compte en banque local d’au moins 500 000 bahts pendant les 3 précédents mois. Durant la première année, le même montant doit être déposé 30 jours avant la date de soumission de la candidature.

Marriage visa – Visa de Mariage : Un visa de mariage est octroyé à l’épouse/époux d’un(e) citoyen(ne) thaï(e) pour une période renouvelable d’un an à condition que le candidat
1. possède un visa O non immigrant ;
2. aille la preuve de son statut marital ;
3.  aille un salaire mensuel moyen de 40 000 bahts ou un montant déposé sur un compte en banque local d’au moins 400 000 bahts deux mois précédents la date de soumission de la candidature.

Investment visa – Visa d’Investissement : Un tel type de visa est octroyé pour une période renouvelable d’un an aux étrangers qui ont investi au moins 10 millions de bahts dans le Royaume aux conditions suivantes :
1. le candidat possède un visa non immigrant ;
2.  le candidat a la preuve de transfert de l’argent en Thaïlande d’un montant minimum de 10 millions de bahts dans le but de :
– soit acheter une ou plusieurs unité(s) de type «Condominium» ;
– soit louer une ou plusieurs unité(s) de type «Condominium» pour au moins 3 ans ;
– soit investir dans un compte courant fixe avec un banque thaïe ;
– soit acheter des obligations d’état ou d’entreprise étatique ;

Retirement visa – Visa de Retraite : Un visa est octroyé aux étrangers qui restent dans le Royaume pour leur retraite. Une telle permission est donnée pour une période renouvelable d’un an à condition que le candidat
1. possède un visa O non immigrant ;
2. aille au moins 50 ans ;
3.  aille la preuve d’une pension de retraite d’au moins 65 000 bahts par mois ou une somme déposée sur un compte en banque local d’au moins 800 000 bahts 3 mois avant la date de soumission de la candidature. Durant la première année, cette somme doit être déposée au moins 60 jours avant la date de soumission de la candidature.

Après le dépôt de candidature pour un visa, le candidat peut être soumis à une inspection de l’immigration (spécialement dans le cas d’un visa de travail ou de mariage) Le candidat doit soumettre sa candidature au bureau d’immigration compétent proche de son lieux de travail ou de résidence (selon la demande de visa). Le candidat est aussi obligé de payer des frais de candidature de 1 900 bahts pour chaque candidature ou renouvellement, 1000 bahts pour un permis avec une entrée unique et 3 800 bahts pour un permis avec entrées multiples.

La retraite

La Thaïlande figure parmi les destinations les plus appréciées par les retraités étrangers. Normal, le pays possède tous les atouts pour vivre une retraite tranquille, sans trop s’éloigner du cadre de vie européen. D’ailleurs, les formalités à cet effet sont largement simplifiées depuis l’année 2001. Passer sa retraite en Thaïlande présente plusieurs avantages. La qualité de la vie y est proche de celle des pays occidentaux et les infrastructures sanitaires
existantes conviennent aux personnes âgées. En outre, sur le plan politique, le pays jouit d’une grande stabilité. Quant à sa population, elle est réputée pour son hospitalité et son sourire. En plus, côté financier, le coût de la vie y est largement inférieur à ceux des pays européens. De ces points de vue, vivre sa retraite en Thaïlande apparaît comme un bon choix. Toutefois, avant de vous lancer, il convient d’en peser le pour et le contre. Après avoir choisi, il s’agit ensuite de connaître

les procédures que cela impose.
Les démarches à suivre pour passer sa retraite en Thaïlande En Thaïlande, il existe ce qu’on appelle un visa retraite ou visa non-immigrant O, destiné aux individus de plus de 50 ans qui n’ont pas de problème avec l’immigration thaïlandaise. Il est délivré, individuellement, pour une validité de un an et est facilement renouvelable. Il faudra néanmoins tamponner le passeport chaque trimestre. Notons que ce visa est inutile si l’intéressé(e) est marié(e) à un(e) thaïlandais(e). Pour obtenir ce visa, la première étape consiste à ouvrir un compte bancaire dans le pays, et à effectuer un virement depuis une banque française. A cet effet, il suffit d’avoir en main son passeport, une adresse et la somme requise. Par la suite, il faut fournir quelques documents, dont un formulaire de demande de visa catégorie O, deux photos d’identité, le reçu du règlement de 1900 bahts de taxe, une copie du passeport, de l’acte de mariage et de l’acte de naissance, un certificat médical et une situation de garantie octroyée par la banque. Pour cette dernière, il s’agit de fournir un justificatif de garantie bancaire, d’épargne ou de revenu annuel de 800 000 bahts au moins  à défaut, la preuve d’une pension mensuelle de 65 000 bahts, soit l’équivalent de 1 000 euros/mois. Comme cette somme est sensée couvrir les frais quotidiens, elle doit être déposée sur un compte courant ou un compte épargne. Par ailleurs, il est à savoir qu’en Thaïlande, le visa retraité ne permet pas de travailler.

Les avantages d’une retraite en Thaïlande
La Thaïlande est la seconde puissance économique de l’Asie du sud-est. Réputée pour sa qualité de destination touristique, elle présente aussi les atouts d’un pays développé. De ces faits, vivre en Thaïlande procure confort et tranquillité, bref, tout ce qu’un retraité recherche. Les avantages les plus palpables concernent surtout l’existence d’infrastructures modernes, comme les autoroutes de qualité, les enseignes commerciales internationales, des hôpitaux reconnus mondialement, etc. Tout cela permet de disposer du même confort qu’en Occident et de ne pas trop se sentir dépaysé. En plus, il y a le coût de la vie qui demeure assez bas. En comparaison avec le pouvoir d’achat dans les pays occidentaux, en Thaïlande, la pension de retraite permet un standing de vie beaucoup plus élevé. A côté de ces avantages s’ajoutent le cadre touristique du pays, offrant des paysages magnifiques, sa stabilité politique, l’hospitalité de sa population et la multiplicité des activités praticables. En somme, la Thaïlande offre tout ce qu’il faut pour vivre une retraite tranquille et heureuse

Découvrez nos biens immobiliers à la vente et à la location saisonnière

http://www.sunfim.com/fr/Investir-produits-immobiliers-thailande-144.html

Publicités

Pourquoi pas investir et passer votre retraite au PORTUGAL à Vila Real de Santo António – Appartements de type 2 en saisies bancaires

portugal-2

 

Vila Real de Santo António, qui présente la particularité d’avoir un territoire scindé en deux parties sans continuité territoriale, est limitrophe :

pour la partie orientale, qui comprend la paroisse de Monte Gordo :

à l’est, de l’Espagne, dont elle est séparée par le cours du fleuve Guadiana, au sud, de l’océan Atlantique,

au nord et à l’ouest, par Castro Marim ;  pour la partie occidentale, qui comprend les paroisses de Vila Nova de Cacela et Vila Real de Santo António :

au nord et à l’est, Castro Marim, au sud, de l’océan Atlantique,  à l’ouest, de Tavira.

Nous vous proposons dans cette  ville, des appartements de type 2 en saisies bancaires

Dans la zone urbanaine de la ville de Vila Real de Santo António (Sítio das Hortas) avec une belle vue sur la réserve maritime, de Castro Marim e Ayamonte. Très bien situé à Via do Infante et Espanha et à peine à 1,5 km de la plage de Vila Real de Santo António.
le prix se décompose comme suit :
appartements T2 : 65805 € +
taxes imt environ : 6.5 % du prix de vente : 4000 €
timbres fiscaux 0.8 % soit 492 €
frais de notaire : 500 €
frais enregistrement de l’acte 250 €
soit tout compris 71 047 €
POSSIBILITE CREDIT AU PORTUGAL

n’hésitez pas à faire des demandes d’informations

http://www.sunfim.com/fr/terrains-villas-appartement_183_2956.htmlportugal-1

Investir dans les résidences étudiantes à New York, le STUDENT HOUSING

new-york-manhattan

 

Il y a plus de 600,000 étudiants dans les Universités de New York, répartis en plus de 110 établissements universitaires, Undergraduate School (de la 1ère à la 4ème année après le baccalauréat, appelé High School Diploma) et en Graduate School (à partir de la 5ème année d’Université après le baccalauréat). Les principales universités de New York sont Columbia University, New York University, Fordham University, Saint John’s University, Pace University, City University of New York, avec Baruch College, John Jay College of Criminal Justice, Brooklyn College,  Queens College, State University of New York, New School, New York Academy of Art, Julliard School, Lehman College, New York Law School, Yeshiva Unviersity, etc.

D’autres établissements et universités des alentours de New York, envoient aussi une partie de leurs étudiants chercher des logements à New York : Adelphi Université, Hoftsra University, Stony Brook University,  Polytechnic Institute of New York University, etc.

Les étudiants dans les Universités américaines ont un très fort pouvoir d’achat. Les seuls frais de scolarité s’élèvent à $40,000 par étudiant pour chaque année d’étude. A cela il faut ajouter les achats de livres et fournitures, la nourriture, les sorties, etc. le budget annuel des étudiants est en général de $100,000. Une part importante de ce budget est consacrée au logement.

Les grandes universités de New York offrent peu de résidences étudiantes, leurs capacités sont limitées à 10% ou 20% des besoins des étudiants. Quand ils y trouvent de la place les étudiants sont logés par les universités dans des dortoirs. C’est pour cela que leur préférence va aux résidences étudiantes hors campus qui sont intégrées dans le tissu urbain de la ville.

NOS RESIDENCES ETUDIANTES

Nos résidences étudiantes se trouvent au cœur de Manhattan, toutes à proximité immédiate de plusieurs lignes de métro express qui permettent aux étudiants de se retrouver à n’importe quel endroit de Manhattan en moins de 15 à 20 minutes. Nous privilégions les petites unités à taille humaine pour 20 à 50 étudiants. Notre société achète des immeubles de taille moyenne dans Manhattan. Nous les rénovons et les mettons aux normes légales sur le plan de l’urbanisme et de la construction, de la sécurité, et des réglementations de la ville.

Nous meublons ces résidences avec tout le confort : lits, bureaux, écrans plats TV, TV câble 300 chaines Time Warner, WI FI, etc. Les chambres pour 2 à 3 étudiants sont louées meublées. Il y a une très grande salle de bains pour deux chambres. Une cuisine commune pour les repas et un living room/ salle de détente. Tout est compris : électricité, câble tv, etc. le ménage des parties commues, des salles de bains et de la cuisine est fait deux fois par semaine par un personnel d’entretien qualifié. La  maintenance du building est assurée par nos entrepreneurs et artisans.

Nous gérons le management de nos résidences étudiantes avec un soin quotidien, ce qui garantit aux investisseurs le sérieux de l’entreprise.

NOTRE PRODUIT D’INVESTISSMENT

Les investisseurs choisissent d’investir un des montants suivants :

·         $500,000

·         $1,000,000

·         $1,500,000

·         $2,000,000

forte rentabilité garanti. Payable à chaque échéance de 12 mois.

L’investissement est bloqué pendant une durée de 3 ans, renouvelable par tranche de 2 ans. 6 mois avant chaque échéance, l’investisseur indique s’il souhaite renouveler ou non son investissement. S’il ne souhaite pas renouveler, l’investisseur reçoit son capital investi à l’issue de la période d’investissement convenue. S’il souhaite renouveler son investissement, celui-ci est reconduit pour une durée de 2 ans.

Les fonds de l’investisseur sont investis prêtés à la société, une LLC, Limited Liability Company immatriculée dans l’Etat de New York, qui devient propriétaire d’un immeuble de résidences étudiantes à Manhattan.

L’investisseur est titulaire d’un certificat de prêt consenti à la LLC ; ce prêt est garanti par une sureté réelle, ou garantie hypothécaire appelée Mortgage

lien sur notre produit

http://www.sunfim.com/fr/terrains-villas-appartement_134_2170.html

VIVRE A ASILAH AU MAROC : Atouts Majeurs

paradise-beach-asilah-maroc

Asilah, parfois surnommée la perle du Maroc est une petite ville portuaire située sur la côte Atlantique, à une cinquantaine de kilomètres du sud de Tanger.

Asilah n’est pas encore envahie par le tourisme et pourtant lorsque l’on visite la ville, on ressent le potentiel touristique d’Asilah: authenticité, belles plages à proximité, une médina magnifique et artistique, des remparts sur l’océan… Un mélange d’Essaouira, de Cyclades ou d’Andalousie, le charme d’Asilah est incontestable!

asilah

L’essentiel des points d’intérêts d’Asilah sont regroupés dans la médina. Coeur historique de la ville, les ruelles de la médina sont très agréables, propres et calmes!

La médina d’Asilah se situe au bord de l’océan. Du haut des remparts de la médina, on aperçoit l’océan et les vagues qui viennent s’écraser au pied des remparts d’Asilah.

 Asilah est une bonne destination au Maroc pour se détendre et profiter de la plage!

La ville d’Asilah est relativement petite et calme, c’est donc également apaisant et relaxant, surtout après un séjour dans des villes comme Fès ou Casablanca, beaucoup plus éprouvantes.

A proximité de la médina d’Asilah (10 à 15 minutes de marche à pied) se trouve la plage d’Asilah. Assez vaste, il n’y a pas beaucoup de monde! Juste à la sortie de la médina, au niveau de la Torre de Menagem (borj al-Kamra), il y a aussi une toute petite plage où il n’y a pas forcément beaucoup de monde! Elle offre d’ailleurs une vue magnifique sur les remparts de la médina!

Néanmoins, si vous souhaitez profiter d’une très belle plage, surement l’une des plus belles du Maroc, direction la Paradise Beach à quelques kilomètres au sud d’Asilah.

Située à 8 kilomètres au sud de la ville, l’idéal est d’avoir votre propre voiture mais il est également possible d’y aller en taxi, négociation obligatoire.
La plage mérite ce trajet car elle est superbe, peu fréquentée!

 Intérêts d’être en Rédidence au Maroc.

 Les conditions de vie quotidienne avantageuse au niveau du pouvoir d’achat, dans une période difficiles, les liaisons aériennes fréquentes et à bon marché, les infrastructures médicales et paramédicales d’un bon niveau Européen des produits frais et bonne qualité (Fruits, Légumes, poissons à prix réduits ) sont aussi des atouts non négligeables pour attirer ce type de clientèle.

 De Plus, sur le plan fiscal, la législation Marocain permet d’obtenir une réduction de 80% de l’impôt sous conditions de transfert total ou partiel d’une pension de retraite de source étrangère réserve que le virement de cette pension (somme nécessaire au train de vie sur place) soit viré sur un compte en Dirhams non convertible au nom du résident.

Investir au Nord du MAROC à ASSILAH pour votre future retraite

photo-asilah_053

À côté d’Atlantic City sur une colline, à 120 kilomètres de Ceuta et de Tanger 46 Km. Le climat, en particulier dans la région nord du Maroc est très similaire à l’Andalousie. Sur la côte, comme inférieures à la normale à l’intérieur du Maroc.

La médina d’Asilah est l’un des faits saillants de son caractère unique et la beauté. Ses interminables de sable blanc des plages de l’Atlantique. Asilah est une ville de la culture, la gastronomie, le folklore et l’atmosphère énigmatique, sensuelle et unique de la médina. Asilah est une ville de l’art par excellence.

photo-asilah_052

Plages au Nord d’Assilah sont généralement larges, plates fourmi de sable. Un autre avantage est qu’ils commencent à côté du port d’Assilah et de prolonger jusqu’à 40 km de la côte. Elles sont idéales pour la marche et il ya toujours ascess facile à la principale route de Tanger à Asilah N1 à. Trois des meilleurs sont détaillées ci-dessous:
Assilah plage: A côté de Asilah port, est facilement accessible à pied de la maison (15 min). En Juillet et août, la partie la plus proche de la ville peut devenir très encombré, mais s’éloigne de la ville, il est beaucoup plus silencieux. Méharée sont disponibles au printemps et en été.
Briech plage: Briech village et la plage sont à 5 minutes en voiture de Asilah. La plage est longue, avec des vagues de l’Atlantique et avec une belle vue sur les collines lointaines.

2

Types de biens : – Lots de terrains- Commerces – Appartements de luxe – Villas   Consistance :  

APPARTEMENTS :   Nombres d’unités : 396 appartements; type F2, F3 Etages : RDC+4 avec ascenseurs Prix à partir de 400.000 Dhs

Titres fonciers disponibles 51 commerces Aires de stationnement Gestion de la copropriété Espaces verts  

LOTS DE TERRAIN :   Nombres d’unités : 303 lots type RDC+3 + retrait Prix à partir de 450.000 Dhs Titres fonciers disponibles

VILLAS :   Nombres d’unités : 20 villas Prix à partir de 2.450.000 Dhs Titres fonciers disponibles type RDC+1 Jardin; Garage

http://www.sunfim.com/fr/terrains-villas-appartement_2_2950.html

Un million de seniors français expatriés

--

Les seniors français jouent à fond la carte de la mondialisation. Plus d’un million de seniors ou de retraités hexagonaux ont fait le choix de s’expatrier. Un phénomène en plein boum: leur nombre a plus que doublé ces cinq dernières années.

50.000 retraités français vivent au Maroc

Le Portugal est la destination la plus recherchée, et pas seulement pour ses plages. En réponse à la crise financière de 2008, le pays a été le premier à prendre en compte l’enjeu économique que représentent les retraités. Il propose notamment une exonération fiscale pendant dix ans aux nouveaux arrivants, ainsi qu’un marché immobilier avantageux.
Grâce à ces avantages, et à un faible coût de la vie, le Portugal est en passe de concurrencer le Maroc, qui compte 50.000 retraités français. Alors que les dépenses moyennes d’un couple de retraités locataires s’élèvent à environ 2.000 euros par mois en moyenne, elles ne montent qu’à 1.018 euros au Maroc, et 1.500 euros au Portugal. Toujours plus aventureux, les seniors n’hésitent plus à choisir des lieux de vie lointains. Outre l’Europe et le Maghreb, des destinations exotiques comme Madagascar,la République Dominicaine,  la Thaïlande ou le Brésil sont en pleine expansion. Une tendance facilitée par le développement des vols low cost, d’Internet et du téléphone gratuit, qui permet de garder un contact permanent avec la famille restée au pays.
Mais un tel départ nécessite un peu de préparation. Si la Sécurité sociale française s’applique dans l’Union européenne, au-delà, les expatriés doivent adhérer à la Caisse des Français de l’étranger. Le montant de l’adhésion correspond environ à 3% de la pension de retraite.
Et pour les impôts, tout dépend de la convention fiscale passée entre la France et le pays d’accueil. Sachant que les retraités de la Fonction publique, eux, sont toujours imposés dans l’Hexagone. D’où l’énorme succès des départements d’outre-mer auprès des anciens fonctionnaires.

http://www.sunfim.com

Soleil, bien-être et pouvoir d’achat, la quête des retraités

Secluded tropical beach

Avec un coût de la vie souvent bien inférieur à celui de la France mais aussi des conventions fiscales signées entre les pays pour accorder aux retraités français un abattement sur le montant à déclarer et une réduction de l’impôt à acquitter, de nouvelles destinations s’affirment comme des lieux privilégiés. Le Portugal en fait partie : entre 30 000 et 50 000 Français s’y installent pour leur retraite.

Les Français se sentent chez eux au Portugal. C’est un pays très ensoleillé, qui borde l’océan Atlantique, avec une population accueillante et chaleureuse, situé dans la zone euro, où le coût de la vie est inférieur et le pouvoir d’achat plus important. Le Portugal fait partie des premières destinations envisagées par les Français. D’autant plus que, depuis le 1er janvier 2013, des avantages fiscaux, avec une exonération d’impôt sur la retraite des salariés du privé, sont alloués aux résidents fiscaux qui vivent plus de six mois par an au Portugal.

Mais le nouvel eldorado des retraités ne se cantonne pas à l’Europe. Les États-Unis sont un marché immobilier dynamique qui se relève de la crise des subprimes. En Floride, un tiers des 100 000 Français sur place seraient retraités. Au Maroc, environ 25 000 Français retraités seraient présents sur le territoire et 15 000 à l’île Maurice. La Tunisie, le Sénégal, la République Dominicaine, la Thaïlande ou encore le Brésil sont d’autres destinations qui montent également en flèche, porteurs d’atouts tout aussi attractifs pour les retraités français.

Ce phénomène de retraite à l’étranger est certainement plus conséquent ces derniers temps du fait de l’amélioration des lignes aériennes qui rapprochent tout le monde

Certains pays sont beaucoup plus sûrs que la France. Avec une petite retraite, on vit dans une banlieue ouvrière française considérée comme peu sûre. Avec le même montant à l’étranger, on peut rentrer chez soi avec ses courses sans risquer l’agression. Ce sentiment de sécurité se retrouve notamment en Asie du Sud-Ouest

http://www.sunfim.com